Partenaires


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Structuration Scientifique > Vision > Imagerie Médicale et Applications Cliniques (IMAC)

Imagerie Médicale et Applications Cliniques (IMAC)

L’équipe d’imagerie médicale est installée à la faculté de médecine. Elle a accès aux équipements d’imagerie hospitaliers en particulier en médecine nucléaire et résonance magnétique (imagerie et spectroscopie par RMN). Elle est donc au contact étroit des problématiques physiopathologiques et thérapeutiques. Ses préoccupations trouvent leur finalité dans l’aide aux décisions médicales (classement des patients en fonction du diagnostic et du pronostic, suivi thérapeutique).

L’accent a été mis sur les méthodes de détection et de suivi du mouvement du cœur et de l’aorte. Sur le plan des applications médicales, deux domaines ont été étudiés plus particulièrement : les syndromes coronariens aigus d’une part et d’autre part les anomalies génétiques de l’aorte et notamment d’une maladie particulière décrite à Dijon, qui affecte l’élasticité de l’aorte. Les résultats ont abouti à des études pronostiques en matière de maladie coronarienne et un suivi fin de la fonction aortique. Ainsi ont été développées des méthodes de quantification automatique de l’élasticité de l’aorte à partir de la détection des contours reposant sur la logique floue et intégrées dans le logiciel développé au laboratoire, le logiciel QIR® « Quantified Imaging Resource ».

Dans le domaine du métabolisme, des travaux ont été conduits en spectroscopie de RMN appliquée aux maladies ischémiques et hypoxiques du cerveau du nouveau-né et de l’adulte. Les résultats concernent les effets négatifs de l’hypertension artérielle sur le métabolisme cérébral et la valeur pronostique de la spectroscopie de RMN cérébral dans les situations d’hypoxie-anoxie (souffrance cérébrale néonatale par privation d’oxygène). Les résultats ont mis en évidence l’intérêt de la quantification absolue des métabolites cérébraux, notamment le N-Acétyl aspartate pour le pronostic neurologique des nouveau-nés. Récemment, ces compétences dans le domaine de la spectroscopie de RMN du proton du cerveau ont été mises à profit pour l’exploration des maladies de la prostate notamment dans le contexte de la radiothérapie.

Chercheurs et enseignants-chercheurs permanents :

Doctorants/Post-Doc/Etudiants :


LE2I - Laboratoire Electronique, Informatique et Image | webmestre : Antoine Trapet | info légales | logo SPIP 2